Le Parc Forestier de la Poudrerie de Sevran-Livry

Forte de ses 220 adhérents, l’association s'attache à faire partager son enthousiasme pour ce site unique. Elle a ouvert le Musée technique des Poudres en 1982 et est à l'origine du classement du Parc comme site remarquable. Au travers d'animations diverses à l'attention de tous les publics et notamment des enfants, elle propose des activités pédagogiques et de découvertes autour de thèmes environnementaux : astronomie, orientation, histoire locale, les arbres du Parc...


  1. Pour nous joindre : 01 48 60 28 58    Adresse postale : ALLÉE EUGÈNE BURLOT 93410 VAUJOURS.  Mentions légales / Agréments / Adhérer ?  / compatible safari, firefox , opéra  / V.10 / Ne convient pas pour Internet explorer. Les Amis du Parc forestier de la Poudrerie et son logo sont des marques déposées. Toute utilisation interdite sans autorisation.

site classé

bienvenue

Dernière mise à jour le 28 juillet 2016

Une pétition en ligne est disponible ici

et sa version papier à signer est au Pavillon Maurouard jusqu’au 28 août de 13h30 à 18h et au-delà pendant les expositions (voir programme des rencontres) ainsi qu’au Musée des poudres.

LE PARC VA T-IL FERMER FIN 2016 ?

La situation du Parc de la Poudrerie est préoccupante : l’Etat, propriétaire du Parc, ne voit pas l’intérêt de conserver le site et la Région est curieusement absente des débats. Le contexte actuel, totalement différent de celui de la fin des années 90, avec l’émergence des projets du Grand Paris et les nombreuses interrogations qu’ils suscitent renforcent notre inquiétude. L’exemple des espaces verts et des dernières terres agricoles considérés comme des réserves foncières (cas du parc Georges Valbon qui serait amputé par la construction de 24 000 logements et du triangle de Gonesse menacé par le projet Europa City) achèvent de nous convaincre. Cette situation est encore aggravée par un type de gouvernance qui ne laisse aucune place à la concertation. Le projet du CDG Express dont aucune réunion de l’enquête publique n’est prévue en Seine-Saint-Denis en est un parfait exemple. En effet, les habitants de ce département vont devoir subir les nuisances du passage de trains dans lesquels ils ne pourront pas monter, ces derniers traversant le territoire à 140 kms/h sans s’arrêter. En outre, ce projet ne comporte aucune évaluation des incidences de la traversée par le CDG Express du Parc de la Poudrerie classé en zone Natura 2000. Vous comprendrez que ce contexte ne nous incitent pas à l’optimisme. C’est la raison pour laquelle nous vous invitons à nous rejoindre le dimanche 18 septembre pour une journée d’action. Venez nombreux.